Agenda

15
Novembre, 2018
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

 

Le jardin de Laurent : un jardin raisonné.

Laurent est un homme de la terre de par son parcours professionnel et ce n'est donc pas étonnant qu'il soit entre autre passionné de jardinage.

Jardin de Laurent 

 Quand on entre dans son jardin, on voit tout de suite  que ce n'est pas un jardin comme les autres. On y  trouve tous les légumes habituels mais pas que et  surtout, l'ordonnancement est particulier: en plus des  carrés de légumes on trouve toutes sortes de plantes  destinées à attirer les insectes et les papillons car il les  considère comme des auxiliaires bien plus efficaces et  bien moins dangereux que les produits  phytosanitaires. Quelques plants de maïs servent de  tuteurs aux haricots tarbais, ici et là on trouve une  petite jachère fleurie, du sarrasin, du lin et même  quelques céréales. Son meilleur ami au jardin est le  hérisson et quand il a la chance d'en avoir un, il fait  tout pour le garder.

 

 Les seuls produits qu'il consent à utiliser sont la bouillie bordelaise et le soufre sinon, il protège ses  cultures par des voiles anti insectes et les fortifie avec du purin d'orties.

Pourquoi tout cela : parce qu'il aime la nature, qu'il essaye de manger sain pour préserver sa santé et ceux de ses proches (il a travaillé dans une ferme bio donc évidemment cela l'a conduit entre autre à cette philosophie). « Après les excès passés, il faut bien revenir à plus de mesure et laisser la nature s'auto réguler » confie-t-il.

Vous l'avez donc compris, Laurent veut joindre l'utile à l'agréable et cultive son jardin de façon raisonnée ... c'est le terme qu'il préfère à celui de jardin bio, terme qui a été pas mal galvaudé ces dernières années.

 

Le jardin de Stanislas : un jardin organisé.

Jardin de StanislasLa première chose qui frappe le visiteur en pénétrant dans le jardin de Stanislas, c'est son ordonnancement : les allées sont rectilignes et sans un brin de mauvaise herbe, les carrés de culture sont parfaitement organisés et on y trouve tous les légumes à un stade de maturité déjà avancé.

Quand on fait remarquer au maître des lieux qu'il a un magnifique jardin, il vous rétorque : « Oui mais je m'y tiens ! ».Effectivement, un jardin comme celui là demande à n'en pas douter, du travail et de la passion, beaucoup de passion.

En discutant avec Stanislas, on sent bien qu'au-delà de l'utilité de son jardin, (toute la famille en profite dit-il), il y trouve un passe temps et surtout il en retire une grande fierté.  

 

Le jardin de Valérie : un jardin "féminin".

On pense généralement que le jardinage, la culture des légumes en tout cas, est essentiellement une activité masculine  mais Valérie nous prouve le contraire.

Jardin de Valérie 

 

 Coincé entre un chemin herbeux et un champ, ce jardin est  de taille respectable et contient en tout cas, pratiquement  toutes les sortes de légumes.

 Valérie n'est pas une jardinière de longue date mais après  s'être découvert cette passion et pour reprendre le flambeau  de son père, elle a rattrapé le temps perdu puisque ses  llégumes n'ont pratiquement rien à envier à ceux d'un  jardinier confirmé.

 « Il y a des moments ou je suis un peu découragée » dit-elle,  « ... surtout quand l'herbe pousse plus vite que les  légumes ! ». Mais quand elle finit par récolter de magnifiques  légumes, son enthousiasme la reprend.