Agenda

19
Juin, 2019
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 

A la une ...

 

Une page se tourne pour notre village …

 

Le jeudi 6 juin 2019 restera un grand jour pour notre village puisqu’après avoir accueilli des générations de petits Noyennais pendant un siècle et demi, notre école a fermé ses portes et les enfants des 2 classes de Noyen ont pris le chemin de Fontaine-Fourches.

 

Nouvelle écoleC’est là, en effet qu’on été regroupées toutes les classes de notre RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal) comprenant les 3 communes de Villiers, Noyen et Fontaine-Fourches.

Pour se conformer aux « normes » de l’Education Nationale qui prévoient la suppression des classes isolées (c’est-à-dire ne comportant qu’un seul niveau) et continuer à assurer le meilleur enseignement possible aux enfants, notre RPI a évolué à la rentrée 2017 avec le transfert de la classe de Villiers sur Seine puis en cette fin d’année scolaire 2019, avec le transfert des 2 classes de Noyen.

 

Il y a longtemps déjà que les élus des 3 villages qui composent le RPI avaient réfléchi au moyen de le préserver face à une possible disparition dans les années à venir au profit d'un regroupement en dehors de nos communes. En effet, le risque était de voir nos enfants « partir » vers des groupes scolaires alentours de plus grande taille.

C'est ainsi qu'est né le projet de regroupement des classes à Fontaine-Fourches qui possède la cantine et la garderie car une structure plus importante est un gage de pérennité.

 

Certes, cette solution imposait d’agrandir le groupe scolaire de Fontaine-Fourches avec l’investissement financier correspondant mais les 3 municipalités ont décidé de recourir à un Contrat Rural Intercommunal supporté par la Région Ile de France et le Département de Seine et Marne.

 

Même si la disparition d’une école dans un village est toujours vécue comme un petit « traumatisme » par les habitants que nous sommes, au même titre que la disparition d’un commerce, il nous faut voir le verre à moitié plein au lieu du verre à moitié vide et considérer que notre RPI pourra continuer à exister ce qui est là l’essentiel et que nos enfants continueront à bénéficier d’un enseignement de proximité dans un magnifique bâtiment neuf et fonctionnel propice à une scolarité réussie.