Actualités

Travaux d'élagages

Lignes électriques
ENEDIS IDF a confié à l'entreprise ARBEO l'exécution des travaux...
En savoir plus...

Agenda

19
Avril, 2019
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
 

A la une ...

 

La communication à Noyen …

 

La communication dans notre village passe par ce portail communal que vous êtes nombreux à consulter (environ 1000 visites par mois) mais aussi par un moyen plus traditionnel, notre bulletin municipal trimestriel, « Le Carnavalet ».

 

30Son nom assez particulier pour un bulletin municipal vient évidemment du personnage historique célèbre qui a fait construire le premier château de Noyen édifié au 16e siècle entre 1553 et 1556, François de Kernevenoy, grand écuyer du Roi Henri II pour y établir un haras royal. Le surnom de « Carnavalet » avait été donné à ce gentilhomme d’origine bretonne.

 

S’il est question ici de notre bulletin municipal, c’est qu’il fête cette année ses 30 ans d’existence puisqu’en 1989, « Le Carnavalet » voit le jour juste après les élections municipales ; petit bulletin assez succinct à ses débuts réalisé avec les moyens de l’époque c’est-à-dire machine à écrire et traitement de texte balbutiant. Quelques photos sont parfois insérées mais de qualité fort médiocre, les moyens numériques n’étant pas encore là. Années après années, ce recueil d’informations communales trimestriel poursuit son petit bonhomme de chemin sans faillir.

Il a même droit pour le passage à l’an 2000, à une couverture couleur ce qui n’est pas chose aisée compte-tenu des moyens disponibles et c’est en 2006, que la couverture devient systématiquement en couleur puis en 2009, pour ses 20 ans, qu’il devient entièrement en couleur, couverture et photos comprises.

 

2019 : 30 années se sont donc écoulées et « Le Carnavalet » continue à vous informer fidèlement de tout ce qui se passe dans notre village, vie communale avec ses petits et grands projets et vie associative. Son aspect n’a plus rien à voir avec celui de ses débuts évidemment car les moyens ont beaucoup évolué et il a, osons le dire, tout d’un grand et soutient la comparaison avec des bulletins de collectivités beaucoup plus grandes.

Nous espérons, en tout cas, qu’il vous apporte ce que vous attendez de lui c’est-à-dire une information de proximité complète et attrayante et qu’il pourra encore perdurer de nombreuses années.

Vous pouvez consulter la parution de printemps des 30 ans (n°120) à la rubrique Les publications/Le bulletin municipal.